LE RETOUR DES BEAUX JOURS ET D’UNE ALIMENTATION SAINE.

Le printemps signe le renouveau. Après la rigueur de l’hiver, la nature se réveille pour offrir fruits et légumes à profusion. En leur accordant plus de place, c’est l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour l’équilibre alimentaire. Cette catégorie d’aliments ne cesse de faire l’objet de bonnes nouvelles pour notre santé. De nombreuses études ont montré que les grands consommateurs de fruits et de légumes sont moins sujets à certaines maladies, notamment aux maladies cardio-vasculaires et au cancer.

Mais ce n’est pas tout : une nouvelle piste est désormais bien tracée et concerne la santé de notre squelette. Et ce n’est pas le calcium, apporté surtout par les produits laitiers et contenu seulement en quantités modestes dans les végétaux, qui retient cette fois l’attention. C’est plutôt le subtil équilibre entre le caractère acide ou basique (le contraire d’acide) de notre milieu intérieur. Et celui-ci est étroitement lié à notre fourchette …

L’ostéoporose, cette raréfaction du tissu osseux qui conduit à une fragilisation extrême du squelette, représente un des grands défis de la prévention nutritionnelle. Le calcium joue bien entendu un rôle clé, d’abord pour la construction des os et, plus tard dans la vie, pour limiter leur dégradation. La vitamine D permet au calcium de se fixer sur l’os. Nous la fabriquons, grâce à l’exposition de la peau à la lumière (même s’il n’y a pas beaucoup de soleil), et nous la trouvons dans les produits laitiers non écrémés, les matières grasses et les poissons gras (hareng, sardine, maquereau, anguille, saumon, thon¦).

Le tandem calcium/vitamine D est donc indispensable à la santé du squelette. Cependant, tout comme certaines roches calcaires s’érodent sous l’effet des eaux acides, notre squelette est mis à mal lorsque la charge acide de l’organisme augmente.

Comme pour la température, le corps doit impérativement maintenir cette acidité dans une fourchette étroite de valeurs, proche de la neutralité. Pour y parvenir, il élimine des charges acides via les urines. Cela s’accompagne d’une fuite du calcium, récupéré ensuite en puisant dans notre principal réservoir calcique : le squelette. Résultat : plus il faut éliminer d’acide, plus le squelette perd de calcium.

*** Pour le printemps , pensez a offrir ou vous offrir des bouquets de fruits et corbeilles de fruits frais pleines de goûts et de couleurs ***

* Commandez vos compositions de fruits de printemps et exotiques pour une votre idée cadeau avec notre partenaire

-  Rendez vous sur : www.corbeille-de-fruits.com