De nos jours, la cuisine méditerranéenne traditionnelle est néanmoins soumise à d’importante mutations. L’urbanisation croissante de ces pays (avec l’arrivée au travail des femmes) entraîne des transformation au niveau des comportements alimentaires. La population consomme de plus en plus de produits prét à consommer, de margarine, de beurre (en délaissant l’huile d’olive), de viande et de saucisses. Les nutritionnistes méditerranéens cherchent à endiguer cette tendance en essayant de faire prendre à nouveau conscience aux population locale de la valeur, pourtant éprouvée depuis l’antiquité, de leur cuisine traditionnelle.

-  LES BIENFAITS DU REGIME MEDITERRANEEN

Athérosclérose et maladies cardio-vasculaires Le mode d’alimentation méditerranéenne a le grand avantage d’apporter peu d’acides gras saturés (AGS que l’on retrouve principalement dans la viande) et beaucoup d’acides gras monoinsaturés (AGMI) et d’acides polyinsaturés (AGPI). Au total, l’apport en lipides représente un peu moins de 30 % de la ration énergétique avec 7 % d’AGS contre respectivement 40 % et 13 % dans les pays occidentaux et septentrionaux.

D’après une étude de Lyon des professeurs Renaud et de Lorgeril, nous allons observer l’importance du régime méditerranéen dans les maladies cardio-vasculaires. 300 personnes ayant eu un infarctus du myocarde suivent le régime méditerranéen après leur attaque cardiaque. Un autre groupe de 300 personnes ayant la même pathologie ne suivent pas le régime. ON constate qu’après 27 mois, une réduction de 73 % des décès cardiaques pour le groupe ayant suivie le régime par rapport àl’autre groupe. Ces résultats ont été confirmés au bout de 4 ans.

-  Régime méditerranéen et excés de poids L’alimentation méditerranéenne étant riche en fibre, elle procure une sensation durable de satiété. Les produits céréaliers comme le pain, les pâtes, les pommes de terre, le riz, les légumes secs ne font pas grossir contrairement aux idées . De plus, la consommation importante de légumes et de fruits permet de manger àsa faim avec un moindre apport énergétique.

Cuisine méditerranéenne et prévention cancer On sait qu’un apport suffisant en fibres peut prévenir le cancer de l’intestin. Les antioxydants comme le bêta carotène ou le lycopéne, qui piégent les radicaux libres, jouent un role dans la prévention des cancers.